La méthode Alexandre Astier – nuit 4

Cette nuit, avant de commencer ma séance d’écriture nocturne, j’ai maté une vidéo d’Alexandre Astier. Ce type, il est un peu comme Zidane, tout le monde l’adore. Je dois avouer que je fais partie de son fan-club, surtout quand il parle d’écriture, comme dans cette vidéo.

Bon, avouons-le franchement, les huit premières minutes sont confondantes de banalité. Rien de spécial. J’ai quand même écouté mon idole jusqu’à la fin. J’ai bien fait, car sa dernière réflexion fut particulièrement édifiante. Il cite Michel Audiard :  « Je commence par écrire en faisant parler les personnages […] Il faut laisser les personnages dire le texte que vous êtes en train d’écrire. »

Par habitude, je procède différemment. Je place les dialogues de ma scène à la fin. Je les écris au dernier moment. J’imagine d’abord les mouvements dans l’espace de mes personnages et leurs ressentis. Mais cette nuit, pour la rédaction du chapitre 2, j’ai voulu tenter l’expérience inverse et commencer par les dialogues. Cette méthode Audiard/Astier est intéressante, car elle met les personnages au centre de la scène avec ce qu’ils sont et non pas avec ce qu’ils font.

Bref, cette nuit, j’ai écrit 686 mots. C’est encore loin de mon objectif de 1000 mots quotidien, mais je m’en approche. Ça commence à venir. Je monte en puissance…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.