À propos

Laurent Jayr
Le jour, j’écris des lignes de code.
La nuit, j’écris des romans.
Avant, je fumais des havanes.